Association pour la Vie
de la Paroisse Saint-Germain du Lac

A.V.P.S.G.D.L



Historique de la fondation de l'Église de
Saint-Germain-sur-Talloires

Dès le XIe siècle un oratoire s'élève déjà au-dessus de la grotte. Au fil des siècles un oratoire, une chapelle se succèdent, édifice sans cesse démoli, reconstruit, réparé.

1609 : François de Sales vient à l’abbaye de Talloires. Il monte jusqu’à la chapelle et demande au prieur de l’abbaye de réparer l’édifice.

1621 : il revient à Saint-Germain et élève sur l’autel les reliques du Saint. Il envisage de venir se retirer en cet endroit mais il meurt l’année suivante.

1663 : « L’édifice, détruit, a été rebâti depuis les fondations et agrandi ». Pierre de façade à gauche

XVIIIe : La chapelle est en ruine. En 1826 : Vente des ruines en 1829 Reconstruction – Pierre de façade de droite – 1ère partie

Saint Germain
un balcon sur le lac d'Annecy




L'église et le mur du cimetière

En 1835 commence alors l’histoire de l’église. Les septante chefs de famille du plateau acquièrent la propriété sur laquelle se trouve la chapelle. Cette opération est désignée sous le vocable « le Rural ». Ils souhaitent avoir leur propre paroisse. Pour cela ils assurent une rente annuelle au futur curé et, en garantie, hypothèquent une de leurs terres.

En 1836, la paroisse est créée. La chapelle devient église bien qu’elle ne possède ni clocher ni sacristie. L’évêque fait confiance aux paysans. Entre 1837-1838 : érection du clocher, au rez-de-chaussée la sacristie est bâtie. Les reliques du Saint reviennent dans l’église. Mises à l’abri pendant la Révolution, elles avaient été installées à Talloires. Mgr de Thiollaz ne souhaitait pas leur retour prétextant un édifice modeste et difficile d’accès. Voir son ordonnance du 25 juillet 1831.

  En 1861 on envisage d’agrandir l’église devenue trop petite  

1868 : Monseigneur Magnin consacre l’église transformée et agrandie, telle que nous la connaissons aujourd’hui.
   - La façade ouest est démolie et sera reconstruite 5 mètres en avant.
   - Percement des fenêtres latérales
   - Nef à voûte ogivale
Cette église de paroisse, voulue par les paysans du plateau, va rester propriété privée jusqu’en 1974. 1905 : Mise sous séquestre illégale des biens. En 1908 est prononcée la levée du séquestre sur demande des gens du plateau.



Le cimetière, le clocher et l'église

1974 : Afin de régler une situation quelque peu obscure (voir divers documents) le maire de la commune de Talloires, le docteur Burdeyron, avec l’accord du Conseil municipal, des quelques familles consultées et le Chanoine Riguet signent un acte qui définit les nouveaux propriétaires : commune et association diocésaine et précise, afin de respecter la volonté des fondateurs, la vocation paroissiale de la totalité du lieu.
Les familles sont représentées par M. Arrambourg.

             Qui sont les propriétaires des lieux              

La commune est propriétaire de tout ce qui est à gauche de la route qui monte à « Ponnay », l’association diocésaine l’est de ce qui est à droite.  

(Cadastre section C 350-365-366).

L’histoire de ce lieu se retrouve dans les documents suivants :



Me Tissot (archives départementales).
- Achat de la propriété le 13 août 1835.
- Rente annuelle garantie au curé le 26 septembre 1835.

Me Naz
- Acte du 30 septembre 1974


http://www.avpsgdl.org    contact@avpsgdl.org